Compte-rendu de la rencontre avec Bertrand Bouyx, député LREM du Calvados

Vendredi 8 janvier, nous avons rencontré Bertrand Bouyx, membre de la commission des affaires culturelles et d’Education à l’assemblée, afin de poursuivre la discussion concernant la prime informatique, mais aussi pour évoquer nos missions et nos domaines d’expertise depuis la création du CAPES il y a plus de 30 ans maintenant.


Concernant la prime informatique, le député nous a communiqué la réponse du ministère, semblable à celle que nous avons reçue de la part des députés de la majorité :   

« Dans le cadre des travaux consacrés aux revalorisations des personnels dès 2021, une enveloppe de 400 M € est prévue au Projet de loi de finances 2021. Elle permettra, pour partie, de verser pour la première fois une prime d’équipement informatique aux professeurs qui, de par la nature de leur activité, ne disposent pas de poste de travail.  Cette prime annuelle de 150 € net permettra ainsi aux enseignants de s’équiper ou de renouveler leur équipement sur une durée de 3 à 4 ans. Cette prime ne concerne donc que les enseignants qui préparent leurs cours sans être par ailleurs dotés d’un équipement informatique dans leur établissement. Tel n’est pas le cas des professeurs documentalistes qui ont un poste de travail au sein des centres de documentation et d’information dans lesquels ils travaillent. En revanche, cela ne remet en aucune façon en cause l’investissement de ces personnels, qui feront l’objet d’un traitement spécifique par ailleurs. »


Nous avons pu expliquer pourquoi nous trouvions cet argument non recevable ( notamment puisque les établissements secondaires sont dotés d’ordinateurs avec lesquels les enseignants peuvent travailler ), et exposer d’autres inégalités subies par notre profession, telles que la différence entre l’ISOE touchée par les enseignants de discipline et l’ISP que nous touchons, ou les inégalités de traitement concernant le dispositif « Devoirs faits ».


Nous avons également eu l’occasion de prolonger la discussion sur le fait que nos compétences étaient sous employées, sur des sujets pourtant brûlants et sans cesse évoqués dans les médias, sans que notre travail ne soit jamais mentionné. Nous avons pu donné des exemples concrets de situations pédagogiques dans lesquelles nos approches et nos apports sont essentiels et singuliers pour le développement de l’esprit critique des élèves. Nous avons remis au député un exemplaire du numéro 24 de Médiadoc, en pointant l’article de Bérengère Stassin, L’Education aux médias et à l’information : un levier efficace pour lutter contre le (cyber)harcèlement .


Bertrand Bouyx s’est montré attentif à nos demandes et a compris que les arguments du ministère ne nous convenaient pas. Il a évoqué la possibilité de faire de l’influence auprès du ministre, de ses collègues députés dans sa commission et dans son groupe parlementaire. Il nous a conseillé de rencontrer un autre député, Gaël Le Bohec, en Ille-et-Vilaine, qui a lancé le Grenelle des professeurs.


Nous avons trouvé cette rencontre encourageante, et nous souhaitons poursuivre la démarche avec d’autres parlementaires.

Cet article, publié dans Actions de l'association, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Compte-rendu de la rencontre avec Bertrand Bouyx, député LREM du Calvados

  1. Ping : Courrier aux parlementaires normands | APDEN Caen (ex-AEDAC)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s