Courrier aux parlementaires normands

L’APDEN Normandie a transmis à tous les parlementaires normands un courrier afin de relayer la lettre ouverte rédigée par le bureau national suite à la parution du Vademecum EMI et de la circulaire associée. Vous pourrez le lire ci-après.


Objet
Lettre ouverte de l’APDEN concernant le renforcement de l’EMI


Vademecum-EMI-Lettre-ou…tre-Jean-Michel_a479.pdf(~116 ko)

Monsieur le sénateur,

L’APDEN Normandie a eu l’occasion de s’adresser à vous en décembre 2020. Nous souhaitions alors attirer votre attention sur l’injustice flagrante qui était faite à l’ensemble du corps des professeurs
documentalistes.
En effet, la décision du gouvernement de nous exclure de la liste des personnels ayant droit à la prime d’équipement informatique nous semblait devoir être dénoncée. Rappelons que cette prime fut mise en place pour compenser l’utilisation par les enseignantes de leur matériel informatique personnel, et que les professeurs documentalistes sont pleinement concernés par cette utilisation.

Nous évoquions également les difficultés à faire reconnaître nos missions au sein de l’institution scolaire, notamment celle qui consiste à mener une véritable éducation aux médias et à l’information
pour tous les élèves. C’est pourquoi nous vous faisons parvenir aujourd’hui la lettre ouverte que le bureau national de notre association a adressée au ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Elle fait suite à la parution d’une circulaire portant sur le renforcement de l’éducation aux médias et à l’information. Vous pourrez y lire le désarroi de notre profession face à cette
occasion manquée, car il nous semble que cette circulaire ne répond en aucun cas aux enjeux pourtant clairement identifiés, et rappelés dans différents rapports récents (notamment le rapport public de Gérald Bronner, Les Lumières à l’ère numérique, ainsi que celui de la cour des comptes sur la formation à la citoyenneté).

Sachant les parlementaires sensibles à ces questions, nous sommes à votre disposition pour vous apporter des précisions sur notre métier et nos missions. Nous vous serions également reconnaissants si vous
pouviez interpeler le ministre sur les raisons qui le poussent à n’inclure que superficiellement le professeur documentaliste dans un enseignement où il est essentiel et pour lequel il est qualifié,
le CAPES de Documentation attestant de sa formation en sciences de l’information et de la communication.

Dans cette attente, nous vous prions de croire Monsieur le sénateur, en l’expression de nos salutations respectueuses.

Pour le bureau,

Camille Brouzes
président de l’Association des Professeurs Documentalistes de l’Éducation Nationale de l’académie de Normandie
Cet article, publié dans Actions de l'association, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s